Les systèmes bancaires sont à l’origine de beaucoup de problèmes dans les pays comme la France. Ces tracasseries sont pour la plupart dues au manque de transparence dans les transactions, les différents aspects qui régissent les tenants et aboutissants des références tarifaires. C’est pourquoi depuis quelques semaines, le ministre des Finances, en l’occurrence Michel Sapin travaille avec le groupe du comité consultatif du secteur financier pour mettre en place un site de comparaison tarifaire en ligne.

Lancée le lundi 1er février 2016, cette plateforme permet aux clients de faire gratuitement des comparaisons des tarifs bancaires. Il leur suffira tout simplement de se rendre sur le site www.tarifs-bancaires.gouv.fr. Ensuite, après avoir indiqué leur département respectif, ils pourront procéder à la comparaison. Ils y indiquent les facteurs qui leur intéressent et ils auront une nette aperçue des tarifs de leur propre banque, mais aussi des autres. En outre, même si l’intéressé n’a pas le temps de faire une consultation en ligne, ou ne veut pas rester longtemps à naviguer, il peut enregistrer son fichier ou même l’imprimer. Un système est mis en place pour qu’aussi la vérification puisse se faire à partir d’un téléphone portable ou d’une tablette.

Tout ceci entre dans la perspective de facilitation aux clients les services bancaires, mais plus concrètement favoriser la concurrence. Car dès l’instant que les clients sont susceptibles d’être en contact avec les différences tarifaires, aucune banque n’osera proposer des montants qui peuvent lui faire perdre des clients. Ça ouvre aussi la voie à la suppression de tarifs pour des services qui peuvent être absolument gratuits afin de fidéliser sa clientèle.

Car la mobilité bancaire était une chose déjà établie en France, mais ce nouveau pas que le gouvernement vient de franchir vient booster la donne. Cette mobilité permet aux clients de bénéficier des meilleurs services qui soient.